Nos objectifs

La finalité du projet réside dans la représentation de l'Afrique que retiendront les visiteurs à l'issue de la manifestation.

 

Avec comme but affiché de s'adresser à tous, cette manifestation se doit d'être populaire et se dérouler sur la place publique; l'entrée est donc libre et gratuite.

 

Mais pour être populaire, cette manifestation se doit d'être attractive.

 

La journée sera donc une succession de concerts, danses, contes, animations, repas, conférences et débats. Nous pensons que notre message peut être véhiculé de façon ludique et attractive, au cours d'une journée pleine de spectacles et d'animations :

 

- Pour écouter et débattre avec les personns d'origine africaine

- Pour s'adresser à tous, dans la rue, de façon intelligente et intelligible

- Pour mieux connaître les peuples d'Afrique dans la diversité de leurs réalités

- Pour dépasser les clichés réducteurs communément véhiculés par les médias

- Pour tenter de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de ce qui se joue aujourd'hui en Afrique

 

Cette fête qui n'a pas pour objectif de récolter des fonds permet de fédérer les nombreuses associations qui oeuvrent pour l'Afrique et les associations de migrants et de les ancrer dans le tissu local.

 

Une place prépondérante est laissée aux personnes d'origine africaine tant dans la programmation que l'accès à la tribune.

 

Le succès espéré de cette manifestation nous permettra de développer nos actions au niveau des établissements scolaires et périscolaires pour ajouter notre petite pierre à l'éducation à la citoyenneté.

 

Pour associer les enfants et leurs parents à cette fête, des actions sont menées chaque année auprès et avec des écoles (maternelle, primaires, collège, lycées) de la C.A.M et avec la bibliothèque municipale.

 

Afin que les muretains au sens large s'approprient au fil des ans cette manifestation, elle doit prendre de l'ampleur et les acteurs locaux (écoles et centre de loisirs, bibliothèque, commerces, centres culturels, association... ) y sont associés.

 

Les associations de Midi-Pyrénées en relation avec les Africains sont déjà parties prenante du projet.